Notre Ardèche

Entre Auvergne et Provence, des monts du Lyonnais jusqu'aux Cévennes, bordé par le Rhône à l'est et de grandes forêts de sapins au nord, la garrigue au sud, le pays se décline en montagnes, lacs, rivières et torrents, prairies, plateaux et vallées profondes.

Cette terre sauvage à la géographie tourmentée n'en finit pas de nous surprendre par la diversité de ses paysages et ne livre que jalousement ses secrets à qui veut la découvrir.

Célèbre par ses gorges et son majestueux Gerbier-de-Jonc auprès duquel la Loire prend sa source, l'Ardèche a engendré un peuple rude, aux fermes de caractère, au savoir-faire ancestral, fier et généreux.

Des routes tortueuses nous mènent à des villages aux écrins de pierres, perchés sur des sommets ou blottis au creux de la montagne. Des pentes et des terrasses façonnées par l'homme rappellent les gradins des théâtres romains ; s'y côtoient vergers et vignobles, qui à chaque saison se métamorphosent.

Le pays est facile à vivre l'été, avec ses belles châtaigneraies au silence imposant, ses chênes-lièges, ses oliviers et ses mûriers, plus au sud, qui apportent la douceur de vivre dans un air parfumé de mille senteurs. Le climat continental des Hautes Terres génère des hivers rigoureux faisant surgir, par-dessus les grands bois et les pâturages déserts, la rafale de la burle. Courbant la cime des arbres, elle fait trembler les pauvres maisons et s'en va mugir dans les gorges profondes-Terre de contrastes

L’Ardèche témoigne d'un prestigieux passé. La grotte Chauvet offre le fabuleux spectacle de la trace de nos premiers artistes. De la terre celte à l'Ardèche gallo-romaine, du Moyen Age à la Renaissance, l'empreinte de l'histoire marque chaque localité à travers dolmens, ouvrages d'art, châteaux et ruelles médiévales.

La grotte de la Cocalière a vu le jour il y a 35 millions d'années et continue de se transformer au fil de l'eau et du temps, pour le plus grand plaisir des nombreux spéléologues qui ne cessent d'explorer l'immensité de cette grotte encore mystérieuse

 

L'exploration de ce réseau a débuté vers le milieu du XIXe siècle, par des membres de la Société de Spéléologie et Préhistoire Gard Ardèche (SSPGA) dont Christian Bouquet (co-inventeur et co-aménageur de la Grotte de la Cocalière).Le site a révélé une occupation humaine très dense allant du moustérien (45 000 ans av. J.-C.) à l'âge du fer (400 ans av. J.-C.).

Aven d'Orgnac situé en Ardèche proche de Vallon Pont d'Arc - Le site a le label Grand Site de France. L’aven d'Orgnac est un aven aménagé pour le tourisme et classé Grand site de France, situé au sud du plateau calcaire des gorges de l'Ardèche.

Lors de la visite d'une heure, un guide passionné vous dévoilera le génie de Dame Nature qui façonne l'Aven d'Orgnac depuis des millions d'années. A l'Aven d'Orgnac, la nature nous laisse entrer dans ses mystères, pour nous raconter une histoire commencée depuis 110 millions d'années.

Située à St-Remèze, dans les Gorges de l'Ardèche, la grotte de la Madeleine a été découverte par un berger en 1887.

La grotte de la Madeleine constitue l'un des plus surprenants ouvrages façonnés par les eaux souterraines. Le spectacle son et lumière lui donne un cachet qui vous enchantera.

 

La résistance protestante, les grands missionnaires Pierre Vigne et Jean-François Régis, Olivier de Serres et l'agriculture moderne, les frères Montgolfier et leur premier vol en ballon, Marc Seguin, ses ponts et ses chaudières, Vincent d'Indy et le prestige de sa musique : de nombreux grands hommes émaillent la mémoire ardéchoise. Un trésor de chansons nées au pays d'Indy et de Ferrat. Le répertoire va des complaintes huguenotes des Boutières jusqu'aux refrains repris par des promotions de normaliens au nom de la Belle Equipe. La présentation du disque comprenant vingt titres et presque autant d'interprètes en version française ou occitane (Marc Nouaille, Gérard Phalipppou, Joël Chareyre, Les Farmers, Gino Nazzareni, Yves Paganelli, Jo Levêque, Barbara Deschamps, Hélène Deschamps, Mambouss et Alain Turban).

 

Aujourd'hui, le touriste aime venir en Ardèche pour éprouver les sensations fortes de quelque défi sportif au royaume des eaux vives ou dans les airs. Le voyageur découvre une nature intacte, des grands espaces et un art de vivre bien ancré ; il rencontre l'authenticité et l'âme d'un pays confronté depuis un siècle à l'exode rural, à la désertification de ses campagnes, aux difficultés de son relief, et qui cependant ne cesse de fasciner et de vivre.

Qu'elle est belle, notre Ardèche, sous la brise parfumée, quand la brume s'en va vers de lointaines vallées et que de nos villages montent les espoirs des hommes de la terre !

Ardèche, la rivière... (extrait)

Elle coule, l'eau claire, sur les pierres adoucies

...

Tout au long du chemin sculpté par la rivière,

Les boucles de l'Ardèche révèlent leurs splendeurs

Pierre et garrigue ensemble, dentelles de calcaire,

Cathédrale de roche, falaise en profondeur

 

Espace intemporel, soleil en liberté,

Où les oiseaux voyagent, sur leurs chemins d'été

 

Oh ! m'envoler comme eux sur les grands précipices

M'envoler sans un bruit par dessus les ravins

Suivre le courant fou, ses reflets, ses caprices,

Longer le vert de l'eau brillant dans le lointain

 

Mon impossible envol d'oiseau imaginaire

Que j'ai souvent rêvé, penchée vers la rivière.

 

Lumière retrouvée sur méandres fantasques

Grandiose déchirure dans la muraille intense

Garrigues solitaires parcourues de bourrasques

Chênes verts et piquants sous la chaleur qui danse

 

Beauté de solitude, chemins blancs et secrets

Solitude impossible dans le trop bel été.

pas de solitude possible, la rivière est trop belle

on doit la partager, c'est la rançon de sa beauté,

et en ULM, ? petit oiseau bruyant, le temps de filmer,

en canoë elle est sauvage au printemps,

difficile de se faire dompter ou adopter par Elle,

parfois la descente est pas gaie, c'est pas gai, c’est pagaie,

sous l'arche de Vallon,

la beauté fait taire les avirons.

Ecrit par celyja

 

J’ai un pays à visiter