Facteur

Le facteur fait partie du quotidien de chaque village. Jusqu’à la fin du XIXe siècle, le facteur rural, c'est-à-dire celui qui dessert une commune n'ayant pas de bureau de poste, est considéré comme un domestique par l'administration et la bourgeoisie locale. Il est très mal payé, son travail est fatigant, ses journées sont longues. En 1880, il y a plus de 20.000 tournées rurales qui desservent 30.000 communes. 97% de ces communes ne sont desservies qu'une fois par jour (à rapprocher des sept dessertes urbaines à Paris). Notre bon facteur rural effectue en moyenne 27 km par jour. S'en allant, à pied, à vélo, En tous temps, par monts et par vaux. Mais, pour lui, tout était possible.

Jusqu'en 1889, les facteurs ruraux travaillent tous les jours de la semaine, tout comme les domestiques des grandes maisons d'ailleurs. Situation paradoxale quand on sait qu'à cette époque le plus petit artisan observait le repos dominical et ne travaillait pas les jours de fête. Pour ce travail, le facteur rural est payé 8 centimes par kilomètre parcouru.

 

L'uniforme du facteur rural a longtemps été la simple blouse bleue. Seul le col rouge et la casquette de drap vert (puis bleu à partir de 1883) le distinguent du paysan de nos contrées. La tenue des facteurs va peu à peu s'uniformiser. En 1889, le facteur rural porte la même casquette que le facteur de ville. Puis un veston-vareuse lui sera attribué tous les deux ans. Mais il faudra attendre l'après-guerre et les années 1920 pour que l'uniforme des facteurs devienne vraiment...uniforme.

Léon joseph Bouchet, facteur rural 1898

La poste équipe les facteurs  de vélo dès1893.Ces derniers deviennent un trait d'union entre les villes et les campagnes. Le premier film avec François, préposé incarné par Jacques Tati dans "Jour de Fête" en 1949.

La bicyclette (le vélocipède à l'époque) est un moyen de transport économique et suffisamment robuste pour affronter les routes de campagne. Les premières bicyclettes pesaient 17 kg et coûtaient 260 francs. Cela représentait tout de même une somme importante pour un facteur rural (environ quatre mois de salaire) qui devait acheter l'engin sur ses deniers personnels. Il faudra attendre 1902 pour qu'une indemnité de quinze francs par mois soit allouée aux facteurs ruraux ayant une tournée de plus de 32 kilomètres.

Saint-Lys. Le courrier de la Poste n'a plus de secret

Du téléphone des années 1950 aux nénettes des facteurs d'antan en passant par les premières machines à oblitérer de 1932 et la très belle collection de sacoches en cuir et de pèse lettres: l'exposition sur la Poste d'autrefois dévoile des trésors liés au petit patrimoine caché de l'histoire du courrier en France. Les pièces rares et remarquables qui sont présentées à la salle Antonin Chelle jusqu'à samedi proviennent de la collection de l'association Art Culture et Patrimoine. Le visiteur se retrouve ainsi plongé au cœur même de l'acheminement du courrier du XIXème siècle et début XXème. Les uniformes des facteurs cachaient les nénettes dans la doublure des poches. Les nénettes en laiton sont des tampons qui permettaient au facteur de valider chacune des boites aux lettres où le courrier avait été relevé. Grâce à la ténacité de ces adhérents d ACP,qui sont pour certains d'anciens facteurs ou directeur d'établissement PTT, le public a le privilège de voir les plaques du facteur rural parfaitement conservées. On peut aussi lire le texte de la première loi sur la création de la Poste qui date de 1829 en France. Les almanachs de la Poste qui sont affichés fleurent bon la société française du siècle dernier. M.Deruelle a encore beaucoup de travail: il va repeindre la poussette pour la livraison des paquets en vert foncé, la couleur d'origine de cette carriole d'un autre temps...

Le facteur trie le courrier puis effectue sa tournée de distribution pendant laquelle il délivre également les lettres recommandées et mandats. A la fin de l’année votre facteur sonnait à la porte pour ses étrennes. Il vous souhaitait une bonne année et vous offrait un calendrier qui trônait accroché au mur de la cuisine.

Mais son rôle ne se limitait pas là une bonne parole, des nouvelles fraiche du village .On le faisait entrer dans la maison pour un café, une goutte, un repas ou il portait son pain. Le lendemain de la tuade il portait bien souvent un bout de boudin ou de saucisse. Il faisait partie de la famille.

Tiens voila le facteur

De village en village, chaque jour il marchait.
Messager de l’espoir ou porteur de regrets.
La lettre parfumée, au milieu du courrier
Embaumait le trajet, rendait son pas léger.
Le Gaston l’attendait derrière les volets.
Il semblait étonné, puis s’en allait aux champs…
On le voyait partir, l’air de rien en courant.
Ses parents souriaient : « On va se le marier
Mais reste donc un peu, je te fais un café.
Il ne fait pas chaud dehors, il va te réchauffer ».
De foyer en foyer, il se sentait aimé.
Pour ces fermes isolées, il restait le seul lien.
Il marchait en rêvant parmi les durs chemins.
A lui, les gens confiaient leurs joies et leurs chagrins.


Et parfois leurs espoirs en de beaux lendemains.
Ils racontaient aussi les soucis de la vie :
La mort, la maladie, l’âme qui se replie…
De maison en maison, il glanait des secrets,
Gardien assermenté des peines et des regrets.


Certains jours une lettre ralentissait son pas…
Elle alourdit son sac comme sonne le glas…
Il ne voit pas alors la rosée du matin,
Et le chant de l’oiseau ne l’émerveille point.
Il ne respire pas la bonne odeur de foin,
Il n’entend pas la cloche du village voisin,
Il ne savoure pas les champs à l’horizon.
On le trouve distrait de maisons en maisons…
-Fichu métier parfois ! Il râle à chaque pas.
C’est encore un Petit qui ne reviendra pas,
Un nom à rajouter sur le grand monument,
Pour ne pas oublier la guerre et ses tourments…
Il la garde en dernier, mais il faut la donner.
Quand il la sort enfin, il n’ose pas parler.
A son liseré noir, la mère avait compris :
Celui qu’elle attendait est désormais sans vie.


Notre Facteur savait respecter les chagrins
Et tant de mots non dits dans sa poignée de main !
Messager de l’espoir, messager du destin,
Il aimait son métier, marchait sur les chemins.
Et dans chaque saison, saisissait le plus beau
De l’odeur du jasmin à la chanson de l’eau.
Il survit aujourd’hui mon Facteur d’autrefois :
Dans l’âme des Postiers qui ont gardé la foi.
Si vous le rencontrez, ne lui racontez pas
Les villes et les cités où l’Homme  ne parle pas.
Il aura bien le temps un jour de s ‘éveiller,
Avec autour de lui plus rien d’humanisé…


Gap, le 12 mars 1996

Brigitisis

Poste restante

Un film de Christian Tran

À travers la restructuration du service postal en Ardèche, le film propose une réflexion sur le pouvoir politique, économique et citoyen.
Henri-Paul, receveur de La Poste, en formation de photographe pour un an, nous entraîne à la rencontre de ceux qui mettent en œuvre des actions, qui inventent des stratégies et s'opposent au discours libéral omniprésent.
Poste restante utilise les armes mêmes des citoyens et des maires qu'il met en scène : la preuve concrète, la parole juste, l'humour libérateur, le respect des hommes et des choses.
Dans cette confrontation, les évidences construites par les médias s'inversent, les faibles deviennent forts, les démodés deviennent modernes, et les puissants deviennent ridicules.

Tout premier casier du facteur tri du courrier horizontal il faut  pour classer la tournée reprendre les cases car une case une rue.

Pour effectuer le tri du courrier, le facteur se sert d’un casier de 16, 25 ou 36 cases. Il se tient debout devant celui-ci et prend le courrier dans sa main gauche. À l’aide d’un doigt en caoutchouc recouvrant le pouce, les lettres sont glissées une par une vers le bas. La main droite saisit alors la lettre et la place dans une case, tandis que les yeux se portent déjà sur la lettre suivante. Normalement un agent doit trier réglementairement 500 lettres en un quart d’heure.

Ces casiers datent des années 1950.

Puis plus tard le casier hybride toujours à  tri horizontal

Facteur, un métier d’avenir

Véhicules électriques, terminal digital de type Smartphone… Les équipements du facteur évoluent, transforment la relation avec les clients et permettent de délivrer plus de services de proximité. A la découverte du métier de facteur.

 Les casiers hybrides modulaires ont été conçus avec la participation de facteurs, d’ergonomes, de médecins, d’animateurs et de moniteurs de prévention.

Leur principale caractéristique est de trier le courrier dans des cases verticales afin de limiter les troubles musculo-squelettiques. Chaque case équivaut désormais à un point de distribution, c’est-à-dire un client.

Toute la tournée du facteur est visible, organisée d’une manière rigoureuse grâce aux intercalaires de couleurs différentes.

Le casier peut se régler à la taille du facteur par un système électrique pour un plus grand confort.

Il est par ailleurs doté d’un éclairage individuel et d’un tapis anti fatigue pour les positions de travail debout.

Un exemple de journée avec un facteur : le tri

Prise de service très matinale pour le facteur. Pour être facteur, il faut aimer se lever tôt, six jours sur sept. Après le briefing quotidien assuré par le manager, la matinée démarre par un travail en équipe : les facteurs assurent le tri de l’ensemble du courrier de leur établissement. Ce courrier, qui a été traité pendant la nuit dans des plateformes industrielles, doit être réparti par tournée. Le facteur prépare ensuite le courrier qu’il doit distribuer, le trie par rue puis par numéro. Dans de nombreuses plateformes de distribution, des machines à la pointe de la technologie facilitent le travail des facteurs en triant le courrier dans l’ordre des tournées.
 
Cela fait maintenant plusieurs heures que l’établissement est en effervescence, chacun s’interpelle, aide les nouveaux arrivants afin que les départs en tournée se réalisent dans de bonnes conditions. Tout le courrier, y compris le traitement des recommandés qui nécessitent un suivi particulier, est placé dans des sacoches, dans des bacs ou dans des chariots, en fonction du mode de distribution du facteur (à pied, en vélo électrique ou en voiture). La tournée peut commencer ! Nouvelle organisation du travail

Les facteurs en grève protestent contre le projet d'une nouvelle organisation du travail, à partir de septembre, assortie d'une coupure de 45 mn à l'heure du repas. A la clé se profilent de nouveaux services à assurer (portage de médicaments, de courses, etc.)

Voici un centre de tri visité par une école

faites un copier coller du lien pour pouvoir le lire

Les conseils du facteur

Pour être certain qu’une lettre arrive dans les meilleurs délais, il est important qu’elle soit correctement affranchie et qu’elle porte la bonne adresse. Jusque-là, rien de très neuf, sauf qu’il faut savoir que les facteurs trient non pas en fonction du nom mais de l’adresse. La lecture du code postal par les machines de tri est donc un élément clé du bon acheminement de vos plis. Un code postal erroné ou incomplet entraînera une fausse direction et des retards de distribution. Si la Poste recense deux millions d’objets mal adressés chaque jour, elle affirme que huit sur dix parviennent à leur destinataire dès le lendemain du jour du dépôt. Bref, pour que votre courrier arrive vite et bien, assurez-vous :

– d’écrire l’adresse sur six lignes maximum,

– de ne jamais mettre de virgule après le numéro de rue

– de bien écrire les 5 chiffres du code postal sans les coller les uns aux autres,

– de bien écrire en MAJUSCULES les deux dernières lignes (voire, l’ensemble de l’adresse si possible).

Pour ce qui est des boîtes aux lettres normalisée serrure poste. Les facteurs conseillent les boîtes de grandes dimension (260x260x340) qui permettent de déposer à la fois des journaux, des magazines, grands plis et colis, ce qui évite à l’habitant de se déplacer au bureau de poste pour les récupérer. Il est conseillé d’écrire les noms de tous les résidents du foyer sur l’étiquette de la boîte. Qu’il est souhaitable d’installer en bordure de voie publique, à 1,50 m du sol maximum.

 

 

Service Plus : les nouvelles missions du facteur

Les offres “ Facteurs Service Plus” préfigurent les missions complémentaires du facteur

cohesio : les facteurs délivrent, pour le compte de collectivités, d’associations ou de mutuelles, un service de proximité, de veille et d’alerte consistant à rendre visite aux personnes fragiles et/ou isolées afin de s’assurer qu’elles vont bien.

 

 releveo: les facteurs relèvent les consommations des particuliers pour le compte des opérateurs de gaz

D’eau ou d’électricité. Totalgaz ou de Butagaz sont les clients du Groupe depuis plusieurs années

Equipeo : les facteurs accompagnent la livraison d’équipement d’un appui ou d’une assistance à

L’installation chez les particuliers. Par exemple : les nouveaux décodeurs numériques de Canal Plus.

Porteo : les facteurs livrent les médicaments des particuliers remis le matin même par le pharmacien. De même, les facteurs apportent aux particuliers qui ne peuvent se déplacer des produits culturels (livres, magazines, CD, DVD, médicaments ou courses) pour le compte de bibliothèques , de médiathèques,Pharmacie ou super U.

Le facteur de santa cruz

GASTON LE FACTEUR

Par jean claude tardif le mardi, 7 décembre 2010, 08:05 - LA VIE -

Gaston ne pouvait plus continuer à travailler avec son père qui exploitait une ferme de 4 à 5 hectares. Il a décidé de devenir facteur remplaçant à la poste de Lezay.

" Été comme hiver, les tournées de 25 à 50 km étaient effectuées en vélo. En période de grippe, j'ai dû faire, en plus, la tournée de Vanzay ce qui représentait un total de 94 km. Les colis volumineux devaient être déposés dans des sacs en plastique pour les protéger de la pluie. Les femmes, pour tricoter, achetaient de la laine. Lorsque je présentais le colis, il fallait payer. Malheureusement il n'y avait pas toujours l'argent à la maison. Je proposais de représenter le colis le lendemain mais il n'y aurait pas plus d'argent."

  Les larmes pointaient à l'œil. Gaston trouvait une solution favorable. Le colis était retourné au bureau de poste, mis en instance, pour être retiré plus tard.

  Pour remettre les retraites aux anciens et les allocations familiales aux familles, Gaston partait avec plus de 700000 Francs (environ 1200 €) qu'il portait dans deux sacoches dont une près du corps. Il avait dû prêter serment pour une telle responsabilité mais aussi pour être titularisé.

 Embauché à 7 h à l'arrivée du courrier au bureau et retour à 16 h. Gaston était souvent invité à prendre un café, un pousse- café, mais il savait refuser.

 Gaston a été un des premiers à utiliser la mobylette. Le vélo maintenait la forme physique ce qui fait qu'il a commencé à prendre du poids.

La distribution des calendriers en fin d'année était un moment important. D'abord il fallait les acheter six mois à l'avance pour les payer moins chers. Certaines personnes croyaient qu'on me les donnait. Cette distribution entraînait des jalousies entre voisins:

"-Combien tu as donné?

 -Ton calendrier est plus beau que le mien.

 -Gaston mange une fois par semaine chez moi. C'est normal qu'il soit plus beau."

 Gaston n'était pas riche. Il donnait la moitié des étrennes à sa femme et le reste servait à l'achat d'une paire de bottes en cuir plus chaudes et qui protégeaient de l'humidité.

Le facteur

Le facteur n’a jamais de lettre
A me remettre
Il rit quand je l’attends
Sous l’auvent
Je tremble chaque fois
Qu’il ouvre devant moi
Sa sacoche a secrets


"Cette facture-là
C’est pour votre papa
Et la carte en couleur
Avec un cœur
C’est pour votre grande sœur
Pour vous il n'y a toujours rien "

Et pourtant je l’attends
Chaque jour sous l’auvent


                                Maurice Carême

 

 

Le facteur

Domino

Après le bouton connecté Darty, voici que La Poste se lance aussi dans l’aventure : le postier français a dévoilé lors du CES un objet connecté pratique qui permettra aux français d’éviter les files d’attentes aux guichets, et envoyer leurs colis directement depuis leur propre boîte aux lettres.
La Poste fait de très beaux efforts en matière d’innovation, et son superbe stand au CES illustre encore un peu plus les ambitions de l’entreprise dans la technologie. Le premier objet connecté du postier qui n’est autre qu’un petit bouton intelligent baptisé Domino pourrait bien révolutionner le courrier en France. Encore en phase de test, le bouton jaune devrait arriver dans quelques foyers tests dans le trimestre à venir avant de voir le projet se déployer sur tout le territoire.
De quoi s’agit-il précisément ? Le bouton connecté vient se coller à l’intérieur d’une boîte aux lettres normalisée (qui représentent 75% du parc français) et permet de prévenir en appuyant dessus le facteur qu’un colis est en attente d’être envoyé dans la boîte aux lettres. La Poste a vraiment voulu simplifier au maximum le produit pour n’exclure personne du projet, y compris les moins technophiles. Une fois que l’usager a placé son colis dans celle-ci, il doit rentrer dans l’application mobile Hub Numérique de La Poste le destinataire (possibilité de créer une liste de favoris), et le tour est joué ! Le facteur est alors prévenu qu’un colis l’attend, et passera le récupérer.


Face à la montée en puissance de nouveaux concurrents dans le domaine de la livraison, La Poste éprouve le besoin de se réinventer. Elle a pour elle un réseau unique de facteurs et la confiance des consommateurs. Elle est bien disposée à capitaliser sur ces deux atouts pour rester dans la course. «Le Domino connecté permet aussi à La Poste de rester dans la maison et de garder un lien avec ses clients», explique Muriel Barneoud, PDG de Docapost, pour qui l'Internet des objets n'a de sens que s'il génère de nouveaux services et de la valeur, à la fois pour les clients finaux et pour les entreprises.

L’application mobile dédiée
Ce nouvel objet connecté pourrait être un vrai soulagement pour ceux qui travaillent tard le soir, et qui ne peuvent pas forcément se libérer en journée pour accéder à un bureau de poste. Le service permettrait d’envoyer ses colis 24/24 et 7j/7 sans aucune difficulté. On appréciera également sur l’application mobile une section dédiée pour le renvoi facilité des produits de sites e-commerces populaires (Amazon, Vente Privée…).
Il faut se connecter, créer un compte ou s'identifier quand on en a déjà un, donner le poids du colis, sa destination, payer (5% de réduc, temporaire ? Promo ?), on reçoit un fichier pdf à imprimer (l'étiquette avec code barre), et une fois collée, on met le tout dans notre boîte (si ça rentre, vérifier avant !) avant 8h le lendemain. Le facteur remplace le colis par un 'reçu' et reçoit des informations de suivi du colis par mail.

Dans les zones rurales américaines il est possible depuis des décennies d'envoyer du courrier a partir de sa BAL. On met la chose dans la boite et on hisse un levier rouge a la verticale, ce qui dit au facteur qui passe qu'il y a quelque chose a enlever même s'il n'a rien a laisser.


On notera également que le bouton connecté de La Poste se repose sur le réseau Sigfox pour fonctionner.